Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2010

Un P.N.R. pour le Beaujolais : derniers échanges ...

68.jpgNous portons à votre connaissance notre courrier adressé à M. Paccoud, Président du SCOT Beaujolais et du Contrat de Développement du Pays Beaujolais Lt-Paccoud.pdf et sa réponse en date du 18 mars dernier SMB 1.pdf .

Par ailleurs, lors des dernières élections régionales, nous avons rencontré des candidats. Voici un courrier adressé à M. Queyranne, PS. PS régionales 2010 Beaujolais.pdf

Vos commentaires sont les bienvenus.

Bonne lecture.

 

15:21 Publié dans News, P.N.R. | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : pnr |  Facebook |

Commentaires

Les réponses de nos chers politiques sont navrantes....
En les lisant; il est clair qu'ils veulent urbaniser par intérêt financier car ils n'ont toujours pas compris que ce qui est préservé, devient rare et que ce qui est rare, est précieux...

Écrit par : larue | 04/05/2010

Tout à fait pour un PNR Beaujolais mais les élus locaux sont tellement navrants : on a l'impression qu'ici, en Beaujolais nous avons 30 ans de retard sur le reste du pays !
On fait des rapports sur le développement durable pour être dans l'air du temps mais en même temps, on crée des Zones Industrielles, l'agriculture bio commence à peine à se développer, les pistes cyclables et voies vertes sont créées au coup par coup et il n'y a aucune vraie politique environnementale à l'échelle du Pays Beaujolais.
DESOLANT... Alors, oui, il faut que l'on se batte pour la création d'un PNR avant d'être submergés par les lotissements, Z.I. et autres infrastructures même si cela doit prendre 20 ans ! (et on sera encore en retard sur les autres régions de France !!!).

Écrit par : DenisT | 07/09/2010

Le PNR est une bonne initiative. Néanmoins, pourquoi n'a-t-il pas surgit plus tôt? Il ne faut pas se lancer endormir. Nombreux parmi ceux qui aujourd'hui voudraient un PNR pour protéger des activités nuisibles à venir (prochainement les ZA européennes de Belleville / Arnas par exemple) sont ceux qui ont été considérés nuisibles par d'autres depuis tant d'années dans l'indifférence. Aujourd'hui, les vignerons, lobby puissant et sourd en beaujolais avec une inertie incroyable quand on parlait hier de leurs activités destructrices pour l'environnement (cf. encore un article récent dans la Dépêche fin 2010 d'un apiculteur du beaujolais vert qui mettait en cause les pesticides), voudraient qu'on protège LEUR espace de profit. Le PNR n'a pas surgit plus tôt car les vignerons, dont plusieurs sont des élus, voulaient continuer hier leurs activités peu respectueuses de l'environnement et se méfient de la réglementation. Quand on a le pouvoir, il est plus facile de faire des choses dans son propre intérêt que dans l'intérêt public. Évidemment, quelques-uns pratiquent une agriculture respectueuse. Aujourd'hui, quelle ironie du sort! Ils attendent du soutien car leurs intérêts sont menacés. Quelles réelles motivations se cachent derrière leur proposition? Ça interpelle.

Écrit par : present | 30/01/2012

Les commentaires sont fermés.